I - Introduction sur la Chaux

            Produit transformé, dont le chemin de fabrication était déjà connu dans l'antiquité, la chaux est un produit clé dans beaucoup de circonstances. La chaux s'obtient par la cuisson du calcaire. Le calcaire est cuit dans les fours à chaux.

    C'est un produit aux "mille"utilisations.

Sidérurgie, Sucreries, agriculture, bâtiment et travaux publics et industries en tous genres. (plastique, pharmacie, verre, traitement des eaux et des fumées...)

Le calcaire est le nom usuel que l'on donne au carbonate de calcium, quant à la chaux, il s'agit d'oxyde de calcium.

II - Qui sommes-nous?

Voilà la famille Vincent: Victorien, Pierre-Gaston, Véronique et Caroline.

Pierre-Gaston et Victorien exploitent l'entreprise et réalisent les services de livraison et d'épandage. Véronique s'occupe de la gestion et des tâches administratives.

Caroline travaille à Lyon où elle est acheteuse internationale pour un importateur en produits d'épicerie.

III - Géologie locale

            TERNANT, pays situé entre le bassin sédimentaire de la Loire et les Granites et Schistes du morvan, jouit d'un gisement de calcaire de l'ère secondaire, époque sinémurien d'un kilomètre de long sur 300 à 400 mètres de large, parallèle à une autre veine plus étroite, mais beaucoup plus étendue.

cliquez sur l' image pour voir les trois grandes cartes géologiques de la région et les explications.

Le bleu représente le calcaire du sinémurien: 2 veines distinctes. Ces deux veines sont entourées par des marnes, des autres couches de calcaire moins épaisses et des schistes rouges "pourpre". Nous exploitons celle de l'ouest, au nord.

La terre agricole y est d'une qualité exceptionnelle car il s'agit d'une argile très calcaire qu'on appelle de la marne. Elle donne une herbe bien grasse et très riche en éléments, les mêmes que l'on retrouve dans la chaux du pays, qui est très favorable au développement naturel du bétail. C'est pourquoi Ternant fait partie des noms de référence dans l'élevage Charolais.

 

Cette opportunité naturelle a fait de Ternant une commune dans laquelle ont fleurit les fabriques de chaux dès la révolution industrielle.

IV - Histoire

Puis, les grands changements structurels Français ont fait disparaître progressivement ces fabriques artisanales. Les mouvements de concentration dans l'industrie sont devenus de plus en plus nombreux et importants.

A Ternant, il est toutefois resté trois de ces fabriques jusqu'a la fin des années 1970, puis deux jusqu'en 1983. Nous sommes depuis lors les seuls à produire de la chaux sur la commune.

Apercu des fours à chaux autrefois exploités par la famille Jonas

Merci a Mr Jonas, fils et frère de chaufournier pour cette photo du Grand Four. On peut distinguer le haut du four Malakoff, construit en 1863, en arrière plan, à gauche de la maison d'habitation. Il était doté d'un ascenceur entraîné par un treuil à vapeur. La pierre calcaire arrivait du fond de la carrière à l'aide de wagonnets sur rails. La carte postale date de 1900.

Notre collection de cartes postales 1900 sur les fours de la région. Cliquez sur ce texte.

 

Les hommes de la carrière Vincent en 1965.

Avant la mécanisation, il fallait beaucoup de main d'oeuvre pour faire fonctionner les fours à chaux. L'ensemble des fours à chaux a employé jusqu'a 70 ouvriers sur la commune de Ternant. Il y avait également les fours à chaux Vivant (fin d'activité en 1983), les fours à chaux Jonas, puis les fours à chaux Berthelot (fin d'activité dans les années 70).

Aux fours à chaux Vincent, l'arrière grand-père, Pierre (Ternant 1896-1993), a eu jusqu'a 17 ouvriers, puis, Armand, le grand père, 4 ouvriers. Aujourd'hui, nous ne sommes plus que deux, et pourtant, nous faisons plus de volume.

Avant Pierre Vincent, mon arrière-grand père, il y avait son père, Nicolas. Avant Nicolas (né en 1866), il y avait son père, Gaspard (né en 1837). C'est Nicolas (né en 1812), le père de Gaspard qui a commencé à faire de la chaux à Ternant.

Jusqu'à l'époque de Nicolas, le premier métier des chaufourniers était tailleur de pierre. Ils étaient de vrais artistes. Toutes les belles pierres étaient taillées, façonnées, bouchardées ou polies... Ils savaient tout faire avec dextérité.

Les pierres, dont la taille et la régularité convenaient bien, servaient à monter des murs. Les débris et toutes les autres pierres alimentaient les fours à chaux pour faire de l'amendement agricole mais aussi de la chaux grasse pour constuire des maisons, granges et étables. C'était une époque à laquelle le monde rural était complètement autonome.

 

 

V - La fabrication de la chaux

La pierre est extraite d'une carrière calcaire. Cette pierre est réduite à une taille acceptable pour la cuisson à l'aide d'un concasseur.

            La calcination se fait dans un four vertical, où le chaufournier mélange pierre calcaire et charbon en couches distinctes. Le feu est allumé à chaque début de saison par le bas, et vient s'entretenir de manière cyclique à l'intérieur du four. Les pierres cuites, et refroidies sont récupérées par le bas du four. Puis elles sont broyées à une granulométrie très fine, sans avoir été au contact de l'humidité.

Nous utilisons deux fours de ce type. Ils sont côte à côte. L'un est de 1901 et l'autre est de 1956.

La chaux qui sort des fours s'appelle de la chaux vive.

 

 

VI - Le cycle de la chaux

 

Benéfice de l'oxyde de calcium pour le sol

Le calcaire: CaCO3 subit une augmentation de température et est décarbonaté ( le CO2 qu'il contient s'échappe). Il reste l'oxyde de calcium appellé chaux vive*. Celui ci prend l'eau du sol et devient hydroxyde de calcium appellé chaux éteinte² . Le OH- est la base forte associée au calcium qui fait significativement remonter le pH du sol en neutralisant les H+ acides contenus dans le terrain, le Calcium Ca2+ est lui aussi adsorbé par le sol. Dans ce cas, le cycle de la chaux s'arrète ici: La chaux devient un produit consommable du sol.

La chaux éteinte utilisée en tant que liant

Dans le cadre de la maçonnerie par exemple, le CO2 de l'air vient recarbonater la chaux éteinte² qui sèche dans le mortier, l'eau en ressort, ainsi le liant devient dur. On revient donc au CaCO3 par recarbonatation du produit... Le cycle de la chaux fonctionne ainsi...

chaux vive *équivalents: chaux cuite, chaux calcique, chaux magnésienne, chaux calcique et magnésienne, chaux calcinée.

chaux éteinte ² équivalents: Chaux fusée, chaux grasse, chaux blanche, chaux hydraulique, chaux aérienne, chaux blutée.

www.chaux-de-ternant.com